Peut-on imaginer Hamlet tenant un fémur pour son ‘’to be or not to be’’?
Non, ça ne marche pas!
Le fémur, c’est 2001, Odyssée de l’Espace de Stanley Kubrick, Tata, tata, toutoutotutotutoum….
Le fémur c’est l’outil, l’arme pour fracasser le crane des adversaires, la main qui prend, agit dans le monde, le violente, le transforme, crée du neuf.

Le fémur, c’est la ligne, le rayonnement vers l’extérieur. Lancé en l’air, vers l’espace et l’avenir il devient la technologie.  Raccourcis époustouflant de Stanley Kubrick.

Pour dire : La ligne, le fémur, les membres humains, c’est la volonté en action.
Le crane, le rond, l’enfermé en lui-même, c’est la conscience, l’autoréflexion, la place du ‘’to be or not to be’’. La place réflexive, conscience de soi.

Crane et fémur, sphère centrée sur elle-même et lignes qui s’expriment dans l’espace et le temps ; Pensée et volonté, polarité fondamentale de l’être humain

(Petite reflexion en passant en preparant mon cours sur les organes…)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *