Omraam Mikhael AivanhovNous pouvons accepter une épreuve, nous pouvons la comprendre, mais en même temps éprouver de l’amertume, de la tristesse, du regret : nous pensons que ç’aurait été tellement mieux de ne pas avoir eu à la subir ! Dans ce sens on peut dire qu’elle n’est pas encore terminée.

Quand peut-on dire qu’une épreuve est terminée ? Quand nous sommes capables de nous en réjouir. Il est possible qu’en apparence non seulement elle ne nous ait rien apporté, mais qu’elle nous ait fait perdre beaucoup de choses, et même des êtres qui nous sont chers…

Pourtant, longtemps après cette épreuve, nous sentons que notre lumière, notre amour, notre force ont augmenté, et la paix et la joie nous envahissent. C’est à ce moment-là seulement que nous pouvons dire que cette épreuve est terminée : nous l’avons surmontée.

Omraam Mikhael Aivanhov

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.