L’image contient peut-être : ciel, nuage et plein air

Va-t-on reconstruire une coquille vide? Un paraitre sans âme ? Une silhouette vidée de toute substance ? Un décor de cinéma ?

C’est une des questions qui se pose maintenant. L’autre grande question étant : Est-ce qui est encore debout va tenir ?…

Notre Dame s’écroule car elle était vide. Notre Dame des 12,13 ieme siècles fut construite par la ferveur de tout un  peuple. Elle est pionniere dans la construction de l’occident, cet occident qui nous est cher car il porte un idéal,

Notre Dame qui s’écroule car l’Idéal est vide, la foi est vide, le spirituel est vide. Le spirituel qui portait jadis sa construction, qui élevait les croisées d’ogive vers le ciel s’est retiré de la civilisation occidentale. (Je parle du spirituel et pas seulement du catholique…). Bien ou mal, ce n’est pas mon propos. L’occident est vidée son cœur et son cœur s’écroule…
Dans cette destruction un moment de grâce : Tous unis, choqués, abasourdis, tristes.
Un moment d’union, un moment d’âme. Un moment suspendu hors du temps. Un moment de communion. Cette communion qui fait tant défaut actuellement en occident. Je ne parle pas spécialement de catholicisme, je parle de communion d’esprit. Ce moment où on s’aperçoit que sans symbole unificateur une communauté d’hommes n’est rien. Un moment où l’on rend grâce au symbole qi nous unit.
On assiste `a la magie d’un moment, a la leçon grandiose : La destruction de la matière permet `à l’esprit d’agir ici-bas. L’esprit qui nous unit par le haut plane pour quelques instants au-dessus des cendres chaudes…L’occident sent battre en lui ce qui le rend cohérent. Ce qui fait qu’il est occident. Ce qui est sa spécificité, son but, son offrande particulière `à la Terre.
Pour un temps très court, car l’offrande occidentale se refroidit bien vite. L’ardeur qui a élevé ces voutes n’est plus. On a maintenant le touriste là ou autrefois était l’élan vers le principe Unificateur.

Reste une petite lueur, un petit espoir, que de ces cendres, l’occident retrouve son moi, sa fierté, sa direction et son but, en un mot l’ idéal qui l’anime, irréductible et qui reste l’Etoile à atteindre : liberté, Egalite, fraternité ne sont pas des mots d’ une fierté nationnale,mais sont le sang, l’eau vive dont nous avons besoin pour nous régénérer et donner au monde notre vrai visage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *