Pourquoi être conscient fatigue-t-il?

La veille et le sommeil

Phénoménologie et Anthroposophie

Les mystères les plus profonds se cachent dans notre quotidien le plus banal.
Jour et nuit, veille et sommeil : Se lever rafraichi et plein de forces, finir la journée fatigué, sombrer dans l’inconscience du sommeil qui nous restaure…

Que comprenons-nous vraiment de tout ça ?

Cette dualité veille/sommeil est-elle immuable ou y a-t-il une évolution possible ? Est-il possible d’étendre la conscience dans le sommeil ?
Ou d’être éveillé en se fatiguant moins ?
Les êtres évolués en spiritualité dorment souvent très peu. Y a-t-il un lien entre l’évolution spirituelle et le besoin de sommeil ?

C’est ce que nous allons explorer avec deux outils ;

  • La phénoménologie du corps physique : Le corps humain nous parle mais il faut une certaine méthodologie pour le déchiffrer. Nous partons du visible pour progresser le plus loin possible vers l’invisible. Puis nous atteignons une frontière, qui est celle de notre perception du monde physique.
  • Nous regarderons alors par l’autre côté : De l’invisible vers le visible en utilisant les enseignements d’un initié : Rudolf Steiner.

La réalité est multidimensionnelle.
Nous cherchons le croisement entre notre expérience ordinaire et le point de vue spirituel dans l’espoir d’expérimenter les forces créatives à l’œuvre dans la nature.

Pendant les cours nous ferons quelques méditations afin que la connaissance devienne expérience vécue.

Informations pratiques : Séminaires en ligne
En Français : les lundis 12, 19 et 26 octobre de 17.00 à 18.30

En Anglais : Les jeudis 29/10, 2/11 and 12/11. De 17.00 à 18.30

Prix : 20 eu/cours, (soit 60 eu les 3 cours).
Possibilité de s’inscrire pour le premier cours uniquement.
Pour suivre les cours 2 et 3 il faut avoir suivi le cours 1.

Achat du ticket en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.